MESSAGE DE YVES HENRY

Président

FÊTE DE LA MUSIQUE 2021

RETROUVONS-NOUS LE 18 JUIN !

Chers adhérents et chers amis,

 

Après une saison 2019/2020 amputée de son dernier trimestre et une saison 2020/2021 arrêtée juste après les Fêtes Romantiques, il semble bien que nous nous acheminions .

 

Il est en effet désormais quasiment acquis que d'ici l'été, à moins que la vaccination ait couvert une grande majorité de la population, il sera impossible de reprendre l'organisation de tels évènements en présence du public.

C'est pourquoi nous choisissons que tous les évènements programmés sur le 1er semestre 2021 soient reportés sur la saison 2021/2022, entre septembre 2021 et juin 2022. 

Ce sera le cas également du voyage à Vienne qui sera décalé d'un an à l'Ascension 2022, du 26 au 29 mai. Nous vous engageons donc dès à présent à reporter vos billets d’avion.

 

Bien sûr, si la possibilité s'ouvrait, en juin par exemple, d'organiser un spectacle en toute sécurité, nous le ferions, mais rien ne peut être programmé actuellement. Nous espérons également garder la possibilité du week-end à Nohant, prévu courant juin.

Pour nos événements à Chanorier, nous nous tournons donc résolument vers la saison 2021/2022 et nous ferons en sorte de vous communiquer les dates de cette nouvelle programmation dès le début du mois de juillet.

 

Vous pouvez d'ores et déjà noter :    

- que les Fêtes Romantiques 2021 auront lieu du vendredi 8 octobre au mercredi 13 octobre inclus    

- que tous les règlements déjà effectués sur des spectacles qui ont dû être reportés seront automatiquement transférés vers les nouvelles dates, mais que vous gardez la possibilité de demander le remboursement des ces sommes si vous le souhaitez. 

 

En attendant, nous ne resterons pas inactifs :

- grâce à votre générosité, nous allons mettre à profit cette période pour procéder à des travaux d’entretien des instruments. En particulier ceux concernant le pianino Pleyel.

Comme nous vous l'avions annoncé, cela ouvrira de nouvelles possibilités de concerts et de masterclasses associant les deux pianos de Pleyel. Nous les mettrons en oeuvre dès la saison prochaine, en commençant par un événement réservé à tous les donateurs qui auront permis la renaissance de cet instrument cher à Chopin.

- et puis nous allons poursuivre l'enregistrement de vidéos sur la collection d'instruments historiques de notre l'association qui serviront à tous les visiteurs du Salon Romantique dès que le château Chanorier sera à nouveau ouvert au public. 

 

Merci encore pour votre fidélité et votre patience. Ne doutez pas qu'elles seront récompensées par la richesse de notre prochaine saison musicale.

 

Yves Henry

Président-fondateur

Entretien des instruments : de quoi s'agit-il ?
5ème concert-lecture
Daniel Propper

Déjà, dans les années 1830, on se préoccupait de l’entretien des pianos dont s’équipaient la plupart des familles aisées. L’accord était un point important (à l’époque, le diapason n’était pas le même selon les orchestres !) mais il n’était pas facile de trouver quelqu’un de compétent pour régler et entretenir son piano. D’autant plus que selon les facteurs, il y avait des différences de conception importantes dans le mécanisme.

 

Aujourd’hui, le défi reste entier, car la plupart des techniciens actuels ne connaissent pas, ou mal, le fonctionnement de ces anciennes mécaniques. Il nous faut donc faire appel à des spécialistes qui passent un temps infini à retrouver les réglages initiaux et les matériaux (notamment pour les têtes de marteaux) correspondant aux critères de l’époque.

 

Nous faisons donc appel à votre générosité pour nous aider à alimenter une ligne de crédit destinée à entretenir nos chers instruments. Grâce à vous, ils pourront continuer à charmer nos oreilles et à nous faire remonter le temps, par leur sonorité si particulière.

 

Pour que vous compreniez mieux de quoi il s’agit, voici quelques unes des opérations d’entretien qui font partie de la vie des pianos en général mais méritent encore plus d’attention sur les pianos qui ont traversé près de deux siècles.

Le réglage de la mécanique

Sous l’action des pianistes, mais aussi tout simplement du temps (variations d’hygrométrie et de température), la mécanique a tendance à perdre ses réglages car une multitude de pièces (dont certaines sont en cuir) s’usent ou prennent du jeu.

Pour ce réglage, il faut sortir la mécanique du piano et régler une à une l’action de chaque touche sur chaque marteau.

Ensuite il faut remettre la mécanique dans l’instrument et tester le résultat. Puis recommencer jusqu’à ce que le résultat soit satisfaisant.

Régler une mécanique est donc une action qui demande une grande précision, du savoir-faire, et surtout beaucoup de temps !

L'harmonisation

Sous ce nom se cache une des tâches les plus ardues et les plus intéressantes du technicien.

 

 

Elle consiste à agir sur la texture des feutres recouvrant les marteaux, en y enfonçant plus ou moins profondément et sous des angles variés des aiguilles spéciales, ceci pour donner à chaque note la meilleure sonorité possible en détendant le feutre, et pour égaliser l’ensemble des notes afin qu’aucune ne ressorte plus qu’une autre.

 

 

Là aussi, il faut un temps infini, ainsi qu’une oreille d’une sensibilité extraordinaire pour réussir une belle harmonisation.

 

 

S’y ajoute un exercice redoutable qui consiste à sortir la mécanique du piano pour traiter chaque marteau, puis à remettre la mécanique pour tester le résultat, et ceci pour chaque note… ce qui constitue un nombre incalculable de manipulations de la mécanique qui pèse un poids important.

C’est donc une  épreuve physique également.

Le réglage des étouffoirs

Elément essentiel de la mécanique, l’étouffoir est destiné, comme son nom l’indique, à étouffer le son lorsque le doigt lâche la touche.

 

S’il est déréglé, ce qui arrive au bout d’un certain temps et constitue un point faible des instruments anciens, il étouffe mal le son et provoque un effet désagréable de résonance qui mélange les sons.

Il est donc indispensable de faire en sorte que chaque note soit étouffée parfaitement.

 

Compte tenu du nombre de notes d’un piano, ce réglage peut s’avérer long et fastidieux et mérite avant tout du soin, de la concentration et… du temps !

Pour ceux qui veulent en savoir plus

Pour celles et ceux qui souhaiteraient se téléporter à Paris avant 1850 dans le monde des facteurs de pianos à l’époque de Chopin et se rendre compte de la diversité des idées concernant la manière de recouvrir les têtes de marteau pour obtenir toujours une meilleure sonorité, cliquez ici

Dans cet inventaire à la Prévert se trouvent des facteurs comme Pleyel et Pape, ainsi que d’autres, tout aussi inventifs, et méconnus du grand public aujourd'hui.

Travaux rendus possibles par vos dons

Piano à queue Erard n° 18 650 (1845)

Réglage de la mécanique et harmonisation

Ces opérations permettront de continuer à utiliser dans les meilleures conditions possibles cet instrument qui est celui que nous sollicitons le plus dans le cadre des activités du Salon romantique. 

Pianino Pleyel n° 19 632 (1853)

Réglage des étouffoirs, remise au diapason de l'époque et harmonisation

Ce modèle de pianino Pleyel était cher à Chopin qui en possédait toujours un chez lui dans ses différents appartements parisiens. Il en appréciait la richesse harmonique de sa sonorité. Actuellement, celui-ci ne peut être joué car les étouffoirs n’ont pas été réglés depuis fort longtemps, ce qui fait que le son de toutes les notes se mélange. En faisant ces réglages, nous pourrons utiliser cet instrument lors des masterclasses, mais aussi pour des concerts au Salon.

Piano à queue Erard n° 18 650 (1845)

Réglage de la mécanique et harmonisation

N'ayant jamais été restauré, mais en bon état général, ce piano carré n’est cependant pas jouable pour l’instant. Le mécanisme et les (petits) marteaux de ces instruments sont délicats à régler mais tout à fait capables de créer une sonorité très particulière qui ferait merveille au Salon, dans un répertoire adéquat, comme il se doit...

Traitement fiscal des dons et adhésions

Point très important : du fait de notre statut d'association sans but lucratif et reconnue d'intérêt général, les dons et cotisations bénéficient d'une réduction d'impôt sur le revenu de 66% du montant du don, dans la limite de 20% du revenu imposable.

Ainsi un don de 100€ ne coûte en réalité que 34€ et un don de 500€ revient à 170€.

Yves Henry

VOUS AIMEZ LA MUSIQUE ?

Rejoignez l'équipe de bénévoles de Pleyel-Chopin

Contactez-nous :

  • par courriel : contact@pleyelcroissy.com

  • par téléphone :

    • Michèle Bruley :​              06 61 49 82 73          Olivier Bigourdan :   06 79 84 68 54

    • Marie-Hélène Mouton : 06 15 76 59 92           Nicole Quintin :        06 81 07 18 96

    • Denis Plantier :                06 60 02 76 85

9

BIENVENUE SUR LE SITE DE PLEYEL-CHOPIN

Sur ce site de l'Association Pleyel Chopin de Croissy, vous trouverez tous les renseignements sur l'histoire de l'Association créée par Yves Henry en mai 1996, sa collection unique de pianos de l'époque romantique, ses activités de concerts, masterclasses, conférences, etc. 

Vous pourrez aussi entendre des enregistrements réalisés sur ces pianos, réserver des places de concerts, adhérer à l'Association, en devenir bénévole et ainsi mieux connaitre et faire connaitre la musicalité exceptionnelle de ces instruments qu'affectionnaient tout particulièrement Chopin et Liszt.
 

Vous pourrez également en toute sécurité  réserver en ligne pour chaque évènement de la saison, et même adhérer à notre association et bénéficier ainsi des avantages réservés aux adhérents.

Nous utilisons le logiciel de billetterie en ligne BilletWeb, conforme à la norme PCI DSS (Payment Card Industry), et qui travaille avec le système SSL (Secure Socket Layer) pour crypter les informations des cartes de crédit.

 

Le Salon Romantique, situé dans le château Chanorier, 12 Grande Rue à Croissy-sur-Seine, est ouvert aux mêmes horaires que le château Chanorier.

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square
  • youtube-square

© 2023 par Association Pleyel-Chopin Croissy